Derrick, une aventure sans fin

Mai 2012, je partais pour 8 semaines de vacances à travers Bornéo et les Philippines avec Adeline; avant de commencer mon nouveau boulot à Terrenganu, Malaisie. On avait à peine posé le pied à Bornéo qu’on se sentait déjà chez soi. On avait déjà vécu en Malaisie pendant six mois et on était tellement excitées à l’idée d’y retourner!

DSCN0424

Notre premier stop sur Bornéo a été le parc national de Bako afin de découvrir ses forêts tropicales, sa faune et flore luxuriante, ses plages secrètes et surtout, ses singes nasiques! On y est restées deux jours et une nuit. La première journée, nous étions parties pour une journée de trek.

C’était éprouvant, il faisait grave chaud mais le parc était splendide. On s’est baignées dans une plage cachée au panorama à en couper le souffle et on était tellement bien qu’on a pas vu les gros nuages noirs se former… On a été prises au piège au milieu d’une tempête tropicale, mouillées jusqu’à la culotte, obligées de retourner au camp à travers des chemins boueux et glissants. On est arrivées dans notre dortoir qui était privé d’électricité, en trombe et on a fait la connaissance du mec qui partagera notre dortoir pour la nuit: Derrick! Un mec tellement beau qu’en temps normal, je ne lui aurait pas adressé la parole! Mais Derrick, scientifique australien, avait quitté son boulot pour partir faire le tour du monde – on avait la même soif d’aventure et de découverte; la même façon de voyager et de voir le monde. Il était plutôt du genre introverti, calme, intelligent et passionné. Bref, j’étais vraiment pas venue à Bornéo pour rencontrer un mec! Lui non plus. Il nous a suivit à Mulu, l’étape suivante puis on s’est quittés lorsque je devais partir faire mon trek des Pinnacles. On a gardé contact par email pendant nos voyages respectifs, lorsqu’il se goinfrait de pho au Vietnam avec son frère et lorsque je finissais mon trip à Bornéo et continuais vers les Philippines. Nos voyages se finissaient la même semaine et on a décidé de continuer ensemble en Birmanie. Adeline elle, continuait son voyage en Corée du Sud.

On a officialisé notre relation en Birmanie et à partir de là, on ne s’est plus vraiment quittés. C’était si bon car on savait qu’on allait être ensemble pour un bon moment. Depuis, on vit la grande aventure. Ensemble, nous avions: traversé la Malaisie et la Birmanie de long en large, marché plusieurs jours dans le nord de la Thaïlande, nourri des moines au Laos, chillé un mois au Cambodge, mangé pour 4 en France, assisté à une comédie musicale à Londres, testé l’hiver dans l’est Canadien, s’extasier pendant un mois au Costa Rica, crier à pleins poumons dans les manèges de Coney Island à New York, reçu des massages douloureux à Bali, bien bu en Hollande et en Belgique, surkiffé grave l’Islande en road trip, mangé deux pho à 90 euros au Vietnam et on a eu 3 “chez nous”, à Paris, à Montréal et enfin, Sydney. C’est dans cette dernière ville que l’on vit désormais et on kiffe. Derrick, c’est une aventure à lui seul.

Tout ça pour dire que si j’avais continué mon Happy Challenge, j’aurai explosé tous les charts en matière de happiness car il m’a offert un caillou! Et bien sûr, j’ai accepté! Voilà pourquoi j’ai totalement faillit à mon devoir de blogueuse (et au détriment de Pinterest). Adventure awaits.

Advertisements

16 thoughts on “Derrick, une aventure sans fin

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s