Fanatiques d’Apsara

1a424-dsc00529

Après avoir traversé la moitié du pays en une demi journée (parce qu’on ne savait pas que pour aller à Siem Riep du Laos, il fallait descendre vers Phnom Penh puis de là, prendre une autre route vers le nord!), on arrive ENFIN à Siem Riep, vers 1h du matin. Tous les tuk tuk sont déjà sur leurs pieds de guerre, prêts à ramasser les touristes, fraîchement arrivés en ville. On part avec un ptit djeun qui nous emmène dans un hôtel super pas cher, 10$ dans un super bel hôtel en chambre double xxl et salle de bain privée xxxl avec eau chaude. Wahouw quoi! Ça change de tous les hôtels pourris qu’on a eu pour le même prix par personne. On fait un check in rapide puis on part se trouver un endroit pour manger (on a fait que bouffer des skittles et des pringles dans le bus toute la journée). On tombe sur “Bar Street”, lieu de folie qui ressemble pas à grand chose, rebrousse chemin devant cette cacophonie puis on trouve un endroit à 1h du matin, où on s’est fait servir des paninis dans un petit bar tranquille, où toutes les nanas étaient agglutinées sur ces deux vieux français. 

Après une première journée tranquille à errer dans les rues et marchés de Phnom Penh à acheter des faux livres et faux lonely planet, on décide le surlendemain, d’aller visiter les temples. Avant, on prend le petit déjeuner avec un touriste australien âgé d’une quarantaine d’années environ, avec qui nous discutons de nos plans pour la journée. On est sur le cul lorsqu’il nous sort un “what is Angkor temple“? Bref, la veille, on avait “booké” le chauffeur de tuktuk qui nous avait emmené à l’hôtel, pour la journée, afin de visiter les temples d’Angkor. On a tous vu Lara Croft, on sait plus ou moins a quoi s’attendre et puis bon ça reste des temples! Surtout qu’on en avait fait une overdose durant tout le long de notre voyage (surtout à Bagan, Birmanie!). Mais Angkor c’est quelque chose! Les temples sont grandioses, étonnamment bien conservés. On avait envie de prendre notre temps pour visiter ces temples et comme on a lu dans notre fake lonely planet acheté au marché central la veille, que Angkor c’est pleins de petits temples éparpillés un peu partout autour de Siem Riep, on a donc prit un pass 3 jours!

1a7cd-img_3622
On commence par LE circuit touristique, celui ou tous les touristes chinois répondent crient présent. Et je dois avouer que les temples sont impressionnants et on en avait le souffle coupé. Chaque murs, piliers, portes, étaient travaillés. Il y avait là beaucoup de précisions et de détails dans les figurines d’Apsara ou de scènes de guerres qui étaient taillées dans la roche. C’était WAHOUW! Bon le moins c’était les hordes/vagues/migration de mes compatriotes chinois qui étaient omniprésents et qui photo-bombaient chacune de nos photos. Ils étaient en mode paparazzi avec leur matos de pro, objectifs de 15m de longs, et restaient plantés au même endroit à prendre exactement la même photo pendant 10minutes. Dans le même genre, les photographes cambodgiens n’hésitent pas a s’allonger par terre pour tirer le meilleur cliché de vous!
7dc42-img_3836 a22cf-dscn4221 423ea-dscn4341 2987f-dsc00525

Paré de ses lunettes mouches, le chauffeur de tuktuk avait son petit itinéraire en tête et nous emmenait de temple en temple et on rigolait bien quand on voyait tous ces gens a vélo qui se faisaient envoyer de la poussière ou de la fumée bien noire. Et ce qui est incroyable, c’est que malgré que ces temples soient seulement à quelques mètres (kilomètres?) les uns des autres, les styles sont complètement différents. La claque qu’on a eu lorsqu’on a vu Bayon! Dans les temples, on voit pas mal de petits gamins en pyjama pédaler des vélo beaucoup trop grands pour eux, jouer sur des poutres, le cul à l’air ou nous vendre des conneries. Le combo mini vendeurs à la sauvette qu’il faut recaler toute la journée + touristes chinois aux puissantes cordes vocales qui te tapent sur le système + escalade de temples inclinés à 90 degrés = morts! On a finit la soirée dans notre chambre d’hôtel devant les JO.

Au 3e jour, Derrick me tire du lit super tôt pour qu’on change d’hôtel car l’hôtel super cool où on se trouve actuellement est un peu loin du centre ville et qu’il faut marcher quand même pas mal! En plus, on a des cafards immortels géants dans notre salle de bain (et j’en ai super peur) et des sortes de mini criquet qui passent sous la porte. On avait vu durant notre petite balade dans Siem Riep le premier jour, un hôtel super mignon mais lorsqu’on s’y était rendus ce jour là, l’hôtel était déjà complet et le gérant nous a dit qu’il en avait un autre, après le pont. On reprend un tuktuk retraverse le pont et arrive dans le second hôtel. Au final, il est tout près de celui qu’on vient de quitter haha mais c’est super cozy! On file ensuite prendre un petit déjeuner, reloue un tuktuk pour la journée et part pour la deuxième journée aux temples d’Angkor mais cette fois, à bebeloued.  On savait pas trop ce qu’il y avait à voir et c’était super loin : à 40 km au nord d’Angkor pour voir le temple des femmes, Banteay Srey. Le travail était beaucoup plus minutieux et raffiné. Puis cette fois, il n’y avait pas beaucoup de monde! On s’est ensuite dirigé vers Kbal Spean, dans la jungle, et pour y accéder, une petite marche de 2km. Au bout du trek, on a beau tourner en rond dans la jungle, traverser la rivière 30 fois; on ne trouve pas de temple et on se sent bêtes lorsqu’on voit tous ces français les yeux rivés sur la rivière. C’est donc ça Kbal Spean, des gravures dans le lit de la rivière! Beaucoup de symboles hindous, des personnages et scènes. C’était plutôt chouette!
b377f-dscn4372 d1412-img_3917 bb739-img_3922
Sur le trajet du retour, c’est l’heure du golden hours, et on assiste à un véritable spectacle: de nombreux enfants pédalent des vélos beaucoup trop grands pour eux, des familles entières sur des scooters, des chars remplis de tout et n’importe quoi. Tout le monde a grave la banane et tout le monde nous fait des grands signes pour nous saluer. Le paysage est magnifique, le soleil se couche lentement avec en arrière plan, rizières et palmiers. On en tombe rapidement amoureux…
 7e07e-dscn4412
Pour notre dernière journée dans les temples d’Angkor, on a décidé de louer des vélos pour 1$ la journée! On a décidé de mettre le cap sur les temples de Roluos, qui se trouvent à 13km de Siem Riep. Et quelle galère!!! Pour sortir de la ville c’est la guerre, un véritable chaos. On passe devant LE gros marché local de la ville où les bonnes femmes marchent tranquillement sur la route et traversent n’importe comment, où les mecs roulent en scooter à contre sens et surtout, où on charge des cochons en train de couiner, à l’arrière du scooter! Puis une fois passé le marché, c’est la campagne et les routes sont beaucoup plus.. poussiéreuses. Il y a très peu de signes sur la route et il fait incroyablement chaud. Qu’est ce qui nous a pris de louer ces vélos? En plus, on était allé trop loin, il a fallu faire demi tour, bref j’avais déjà les jambes en coton. Les temples de Roluos sont apparemment très populaire auprès des touristes chinois car même là, on était envahis. Surtout à Preah Ko où les temples étaient extrêmement magnifiques! Heureusement que les touristes chinois ne restent pas bien longtemps: une photo témoin avec un petit signe peace et hop dans le car!
dd62d-dscn4459 fe279-dscn4469 09c93-img_4013
Dernier stop au temple de Bakong qui était assez énorme et où on ne s’est pas attardés. Il y avait des vendeurs à la sauvette à chaque coin de l’édifice et le temple même n’était pas terrible. Bref on a repris la route vers Siem Riep où, on a fallu mourir écrabouillés tellement de fois par des cars de touristes puis on a glandé toute la soirée dans la ville. On s’est payés des margherita on ice dans ce beau resto mexicain (et où deux petites nenettes distribuaient des flyers pour une représentation de danse dans leur orphelinat le lendemain. Ça peut être cool!), puis un massage ultra cheap: à 2$ pour 30 minutes!

On a glandé toute la journée le lendemain mais on était quand même super en retard pour la représentation car le chauffeur de tuktuk n’avait même pas pris la peine de lire l’adresse de l’orphelinat qu’il nous a dit “je sais c’est où”. Il a tracé et on s’est retrouvé à l’autre bout de la ville, dans un orphelinat vide et fermé! La représentation allait commencer sans nous et on angoissait d’arriver en retard. Bon on est quand même arrivés à bon port après que le chauffeur ait slalomé comme un malade entre d’autres tuktuk et voitures pour rattraper son retard. La mother et quelques enfants attendaient patiemment devant l’entrée principale et on entend la mother dire “ah finally”. Ahhh on est les premiers… Et on sera les seuls. Les enfants criaient de joie, heureux de pouvoir enfiler leurs costumes et donner un spectacle. C’était un peu triste. J’ai réalisé que les touristes, qui ont prit d’assaut la ville, sont plus intéressés à dépenser leur argent dans Bar Street pour se péter la gueule que  de venir voir un spectacle gratuit donné par des orphelins. Bah oui, la bière coûte 0.50c$; pourquoi s’emmerder? Les enfants nous prennent à part, Derrick est emmené par les garçons dans le mini champs de champignons et moi dans les ateliers de coutures. Ils nous montrent ensuite les dortoirs qui sont super rustiques avec juste un matelas au sol et une moustiquaire. Le directeur nous explique un peu comment se passe la vie à l’orphelinat, les subventions qu’ils reçoivent, l’intégration des enfants dans la vie active etc. Puis, le spectacle! C’était vraiment cool! Il nous ont donné un spectacle 100% cambodgien avec les danseuses Apsara, la danse du singe autour de la princesse etc. Bref on a passé un super moment! Encore plus, après le spectacle lorsqu’on s’est mis à danser avec eux et fait la chenille haha

6d99e-dscn4570 f8225-img_4093

Au final, on aura passé à Siem Riep 1 semaine et on a adoré! Il y a énormément de choses à faire en dehors des temples, tout est cher et les locaux sont sincèrement gentils. Par contre, c’est vrai que vous vous ferez beaucoup intercepter par les zillions de chauffeurs de tuktuk (en moyenne toutes les 2 secondes) mais bon, faut être indulgent, c’est leur gagne pain! :) On reviendra!!!

Advertisements

One thought on “Fanatiques d’Apsara

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s