Temple Climbing in Bagan

8599f-img_2518

Il fait vraiment trop chaud à Bagan! On a trouvé un petit hôtel un peu lugubre, sans ventilo ni climatisation, avec une mini fenêtre qui donne sur je ne sais quoi sauf sur l’extérieur. On meurt! Et quand on veut prendre une douche glacée, il faut d’abord vaincre sa peur des cafards géants venus squatter les salles de bains. Mais bon hein c’est ça qui fait le charme de l’Asie!

On est à Nyaung-U, la ville située à proximité de Bagan où les milliers de temples sont éparpillés sur près de 50km carrés. On doit avant tout se munir d’un pass à 10$ (ou 10€!) auprès d’un hôtel de la ville, on part ensuite louer un vélo datant de l’antiquité et c’est parti! Le climat est quasi désertique, c’est hyper sec, il y a de la poussière partout mais c’est super beau et relax! Tout roule au ralenti… Sur le chemin, des temples partout mais pas de moines en vue. On s’arrête un peu au hasard dans des temples qu’on peut voir le long de la route et on se prend vite pour Indiana Jones avec ces temples déserts qu’il est possible de grimper. Et puis une fois en haut, la grosse claque! On reste sans voix. Par contre, impossible de vous dire quel temple nous avions visité! C’était un peu à l’arrache, sans map et sans réel itinéraire, on continuait juste toujours tout droit! C’est pourquoi au deuxième jour, nous avions décidé de visiter les temples “à voir”, qui sont accessibles via des petites routes sablonneuses.

e6c06-dscn3398 e4b6b-dscn3458
Ces gros temples sont super faciles à trouver mais faut pédaler comme des malades dans du sable à travers des petits sentiers. Pas facile, surtout quand le vélo s’y enfonce (eh oui c’est l’effet banana pancake haha) et en plus, il doit faire ce jour là, 1 million de degrés. Les temples d’aujourd’hui sont beaucoup plus impressionnants que ceux de la veille: incroyables peintures murales, bouddhas géants etc. Et contrairement à la veille, les petits vendeurs de trucs inutiles sont partout! Ils vendent même des dollars australiens!
28d4b-img_2493 1eb97-img_2501 bd82d-dscn3483
Sur le chemin du retour vers Nyaung-U, c’est la folie car c’est la fin des cours! Les enfants courent dans tous les sens sur la route et catastrophe, Derrick renverse un gamin (bah oui on est pas viet, on ne sait pas éviter les gens qui nous coupent la route haha). Je suis Derrick de très près et n’ayant pas eu le temps de freiner également, je lui roule sur la jambe! Pauvre gamin. Tous les autres élèves nous fusillent du regard, j’ai presque peur de me faire lyncher! Mais heureusement qu’on s’est fait sauver par une commerçante qui a vu toute la scène et qui raconta toute l’histoire au directeur. C’est pas croyable mais il supplie presque Derrick de pardonner le petit! Derrick a d’ailleurs une sale blessure à la jambe et son frein est endommagé. On rentre rapidos à l’hôtel histoire de nettoyer sa plaie puis c’est reparti pour le coucher de soleil. Il est 18h et le gérant de l’hôtel nous dit “TROP TARD“. N’empêche qu’on veut vraiment voir ce foutu coucher de soleil donc on zappe le super-temple initialement choisit pour se replier vers un temple plus proche, visité la veille. On a pédalé comme des dingues! On a grimpé pour rejoindre les trois pèlerins déjà en haut et tadaaaaaa! C’est beau mais on est KO…
26e8f-dscn3541 a33c0-img_2568

Après des images de temples et de bouddha pleins la tête, nous décidons que le jour suivant serait un cheap day! En plus, il faisait encore plus chaud que la veille et on a soudainement compris pourquoi tout le monde ne foutait rien de ses journées! On a cherché des boutiques où glander mais il n’y a rien! On est tombé sur un musée un peu particulier où il y avait un singe en cage et des arbres qu’on a visité en 5 minutes chrono; puis, on est allé boire une Myanmar Beer dans un petit restaurant en face. Surprise quand on a voulu aller aux toilettes, on pouvait faire à la façon turc ou “s’asseoir” sur une petite chaise en bois avec un gros trou là où nos fesses auraient du être. Puis, on décide de trouver l’hôtel le plus chic de la ville (qui se trouve à l’autre bout de la ville) pour profiter de l’air climatisé mais on se perd dans un coin ghetto de la ville où tout le monde fait pipi devant tout le monde dans la rivière et on en a marre de suer comme des porcs! De toute façon, rien que le fait de marcher nous fatigue à mort. Il n’y a absolument rien qu’on ait pu faire pour échapper a cette chaleur écrasante…

Notre bus pour Yangoon est en fin d’après midi et notre avion, le surlendemain. On arrive à Yangoon à 4h du matin, après un lonnnnng voyage inconfortable en bus, où l’eau de la clim n’a pas arrêté de me couler dessus. Tout est fermé évidemment, les rues sont désertes et plongées dans le noir. Après une heure à errer comme des clochards, le “King” ouvre enfin ses portes et on se gave comme des porcs de brioches à la vapeur. J’ai un terrible fou rire lorsque Derrick imite le “watch model” de Derrick dans Zoolander mais j’ai aussi l’estomac noué lorsque je me dis que ce sont nos derniers moments ensemble avant que je reparte pour la Malaisie et Derrick pour la Thaïlande. Il me promet qu’on se reverra et m’offre le plus beau des cadeaux (pas ce que vous pensez héhé)…Si je devais faire un Bilan de la Birmanie, je dirai que c’est certainement un des plus beaux pays que j’ai visité jusque là et surtout, LE plus authentique. Les touristes sont encore assez peu nombreux, les locaux sont d’une incroyable gentillesse et générosité; et les paysages, sublimes! C’est à faire absolument!
Advertisements

2 thoughts on “Temple Climbing in Bagan

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s