Mountains of Chocolate

Alors là, on a pas compris! On a eu de la pluie tous les jours depuis notre arrivée sur l’île de Luzon et le jour de notre départ, le soleil est radieux, Sagada s’est soudainement illuminé, les villageois étaient tous dehors et en plus, le bus pour Baguio nous attendait en bas de notre hôtel. C’est comme s’ils célébraient notre départ. 
 
Le trajet pour Manille via Baguio est extrêmement long… Nous n’arrivons dans la capitale que vers 4h du matin le lendemain… Et c’est curieux de voir que Manille n’a presque pas dormi. Il est 4h et ça grouille déjà de monde dans les rues. Pas le temps de traîner, on file à l’aéroport de Manille pour nous rendre à Bohol. Et good news, après les Philippines, je continuerai mon périple en Birmanie avec Derrick, rencontré à Bornéo au tout début de mon voyage. J’aurai donc trois jours pour découvrir Bohol. Trois jours pour torcher cette petite île avec Adeline! 
a8f1b-dscn2022
Là bas, le soleil est de plomb et ça fait du bien! On fait la rencontre de “Carapuce”, un chauffeur de tuktuk. Pas le temps de traîner, on se trouve  un hôtel bien miteux et on part avec lui en day trip pour la journée. Au programme, tous les must see de l’île de Bohol : Chocolate Hills, le Butterfly farm, Baclayon Church, le centre de Tarsier, Man Made Forest etc.
 
Parmi les visites du jour, parlons du mini zoo où la seule star du zoo était un python géant et où il était possible d’entrer dans sa cage. Son corps était énorme et déformé par ce qu’on dirait son déjeuner. Le personnel du zoo nous invite à nous asseoir sur le serpent pour la photo souvenir. Apparemment on ne craint rien car le serpent vient de manger une chèvre. AH bon… 
25cee-dscn1908
On traverse ensuite une forêt dense et verte, le Man Made Forest pour nous rendre au centre de tarsier. Ils sont absolument ADORABLES! Ces petites créatures aux yeux énormes, font la taille d’un poing humain et sont très difficiles à apercevoir. Voilà pourquoi, des membres du personnel étaient postés à des endroits très spécifiques afin que les visiteurs puissent savoir où exactement étaient les tarsiers. Leur travail était juste de pointer du doigt. J’avais déjà vus un tarsier lors d’un night trekking dans le parc national de Mulu mais là, on les voyaient de très près!
df3e0-dscn1933

Autre lieu immanquable de Bohol: les Chocolate Hills ou Duplo comme les appelle Crystelle. Le tuktuk n’étant pas assez puissant pour nous conduire jusqu’au viewpoint, on a du monter la colline à pied sous une chaleur écrasante et c’est dégoulinantes de sueurs qu’on découvre les fameuses Chocolates Hills. La vue est magnifique et on doit jouer des coudes pour avoir notre photo souvenir au milieu de ces touristes chinois qui s’amusent à sauter dans les airs pour leurs photos-trompe-l’oeil (ridicule). Elles sont appelées ainsi car durant la saison sèche, ces collines brunissent. Cette formation géologique peu commune est composée de 1268 en forme de cônes de taille similaires, réparties sur 50 km². C’était sûrement le site le plus touristique qu’on ait visité jusque là (ou peut être aussi touristique que le Mt Kinabalu avec beaucoup beaucoup de chinois) mais cela reste un site à ne pas manquer! Et pour la route, une photo avec Carapuce!

fa54d-dscn1972
9826f-dscn1991

Le deuxième jour, nous partons pour Panglao, l’île voisine de Bohol, reliée par un petit pont. L’hôtel deniché par Carapuce est pas mal et seulement à quelques mètres de la plage. Au programme: massage, mango shake, farniente, recherche de LA masseuse-diseuse d’aventure de Panglao et surtout, excursion en bateau privé pour faire du snorkelling. Les fonds sont incroyablement colorés, vivants et magnifiques. L’eau est incroyablement claire, les nombreux poissons nous encerclent et les coraux sont à peine à quelques centimètres de nous; de même pour les énormes oursins qui n’attentent que d’êtres plantés dans ma jambe. C’est probablement mon spot favoris pour faire du snorkelling. 

e4bb0-dscn2193
ea531-dscn2182
41aab-dscn2126

Ce que je peux dire de Bohol, c’est que les locaux sont très accueillants. On a pas manqué de klaxonner tous les passants pour les saluer de notre petit side car et eux, n’ont pas manqué de jouer le jeux en dansant et en nous saluant par la même occasion. L’île, malgré sa petite taille regorge d’innombrables trésors. Bon par contre côté spécialités culinaires, c’est pas mieux que Luzon. Vaut mieux s’y habituer!

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s