Ballet aquatique a Mabul

A Mulu, on a pris l’avion pour Kota Kinabalu et une fois sur place, on s’est fait chier; voila pourquoi on a atterit un peu comme des fleurs à Semporna, petite ville portuaire dans l’Etat de Sabah, vraiment denuée de charme mais qui est le point de départ pour les hyper super spots de plongée reputés dans le monde.
2d18b-dscn0971
Le bus reliant Kota Kinabalu à Semporna lui, restera gravé à jamais dans ma mémoire: hard rock malaisien et du Britney Spears durant le trajet, nuit blanche orchestrée par des voyageurs hyper étranges, des stops aux points WC les plus crades de la terre,

un chauffeur ayant le pied sur le champignon durant tout le trajet et un accueil à l’arrivée par les locaux des plus traumatisants. Malgré cela, pas le temps de dormir, on effectue le check in au Scuba Junkie et book un trip pour la journée sur l’île de Mabul; car ce qu’il faut savoir, c’est qu’il n’y a qu’un bateau par jour reliant Semporna aux îles et ce bateau part à 8h! Le trajet pour les îles dure une heure. De l’embarcation, on voit des maisons delabrées, tombant en ruines au milieu de montagnes de déchets. Le contraste est frappant: d’un côté, une horde de touristes prêts à dépenser des sommes folles pour plonger dans l’un des plus beaux récifs du monde et de l’autre, la pauvreté…

ffed6-dscn0868d32a5-dscn0930c2562-dscn102516f35-dscn0944

Notre master dive, Erik, un gamin qui n’a meme pas la vingtaine, nous emmene dans différents spots pour faire du snorkelling. Du bateau, on ne voit rien, juste une eau bleue nuit. Mais une fois sous l’eau, on découvre un monde coloré incroyable : des étoiles de mers d’un bleu vif, des serpents de mers ondulant a mes cotés, des tortues nageant paresseusement, des poissons et coraux de toutes les couleurs… J’ai egalement eu la chance d’assister a un véritable ballet donné par des bancs de poissons. On est alors coupé du monde et le temps est suspendu. Differents spots, differents univers, tous aussi incroyables les uns que les autres.
 
Retour sur la terre ferme a Semporna, ville poussiéreuse qui n’a vraiment aucun atout. Les locaux sont plus qu’effrayants: ils vous observent de la tete aux pieds murmurants des paroles a peine audibles, vous draguent en vous lancant des regards de cannibales affamés ou encore, attendent l’arrivée des bateaux des plongeurs a 17h tapantes pour matter les filles en maillot de bain. Glauque. Entre temps, nous croisons Barry, notre compagnon de trek a Mulu (vraiment un petit monde…) et rencontrons également Xavier, un compatriote francais qui a passé avec succes son PADI. Il nous propose d’aller boire un verre avec d’autres français qu’il a rencontré à Semporna. Au bar, il y a: Julien, Alban et Gaston et en guise de dîner, une énorme assiette de fruits de mers avant de nous diriger vers le Night Star Karaoké pour une soirée inoubliable. Endroit de folie apparemment, fortement recommandé par le patron du bar himself. En réalité, c’est un endroit sombre, sans fenêtr qui sent le moisit, tenu par un(e) Madame, Monsieur – on ne sait pas trop et dont la sélection de chanson est un peu pauvre. Mais au moins, ils avaient les Spices Girls. Une soirée ou on se serait plus crut dans une fete forraine que dans un karaoké.
74560-dsc01064
On aura fait au final qu’une journée de snorkeling étant donné que le tour pour les Pom Pom Island était complet le lendemain. On était franchement pas motivées a revoir les memes fonds que la veille, surtout que j’avais chopé un terrible coup de soleil sur les fesses. Pas sure que le double rotissage en vaille la chandelle.
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s