Wien

A ce qui parait, Vienne est une superbe ville, super magnifique, romantique à souhait où les verres sont super pas chers et où l’on peut manger du strudel à toute heure. Eh bien j’ai testé! Durant la période de Noël en plus!      Réservation de billets d’avion et de notre hébergement avec Thi Thanh deux mois auparavant. 150euros chacune, une aubaine! Et deux mois serait largement suffisant pour “préparer” le voyage : chercher ce qu’il y a à faire et à voir à part le château de Sissi durant 2 jours et 2 nuits. Deux mois c’est même beaucoup pour une si petite ville, on verra. A H-3 du départ, je n’avais toujours pas lu le mini guide que j’avais acheté… Thi Thanh pire. Ca sera donc de l’improvisation.

76b46-cimg1994

Nous sommes arrivée en début de soirée à Vienne et nous avons foncé pour attraper le CAT (City Airport Train) qui, en seulement 16min nous emmena dans le centre ville. Il nous aura fallu quelques minutes de métro, où nous nous sommes légèrement perdues entre tous ces noms de stations qui se ressemblent tous, avant d’arriver à la superbe auberge pas cher mais propre, le Meininger Downtown. Check in done, direction la chambre où nous avions découvert avec stupeur un dortoir crade de 4 personnes avec 3 mecs à l’intérieur… Petit couac – il manque un lit là non? En réalité,  il s’avère que nous avions booké un seul lit (merci booking.com) et qu’il n’en restait qu’un seul dans tout l’établissement. Fait que nous avions du payer le second lit 2 fois plus cher que le prix affiché et que nous devions dormir dans des dortoirs séparés! Bref on verra plus tard.

On a déposé nos affaires puis filé à Rathaus, “un quartier animé” selon la réceptionniste pour manger un morceau puis éventuellement prendre des verres. Bref quartier super tranquille où tous les commerces étaient fermés. Malgré cela, nous avions pu trouver un restaurant assez sympathique avec une serveuse au top qui, nous a recommandé le quartier de Stephansplatz. Là, bars à gogo (un peu comme la rue Mouffetard à Paris) qui ressemblent parfois à des fumoirs et où l’alcool coule à flot. Enfin… verres à gogo, les viennois sont des petits joueurs : les verres étaient très peu dosés – seulement 2cl (ce qui explique le prix) !!

Bonne soirée avant de rentrer à l’auberge, piquer oreiller et couette dans ma chambre pour squatter celle de Thi Thanh. J’ai même vu celui qui aurait du être mon compagnon de sommeil (car j’avais gagné un lit double à partager avec un inconnu évidemment), un gars d’Europe de l’Est dont les yeux se sont mit à briller lorsqu’il a cru qu’il allait dormir en compagnie de deux nenettes. Au lieu de ça, on a partagé le dortoir avec une charmante dame…

Pas de temps à perdre, le lendemain réveil à 8h pour une journée exclusivement réservée à la visite de la ville. Premièrement, recherche d’un café (y en a partout non?) pour prendre un copieux petit déjeuner. Au choix: une bonne grosse pâtisserie à 12000 calories de chez Aida avec glaçage, triple chocolat bref la totale, ou une bonne grosse saucisse omelette? Nous avions finalement opté pour le Mcdo. Rassasiées, départ pour la vieille ville afin d’admirer les vestiges de Vienne à l’aide de notre map. Pour tout vous dire, nous ne savions pas exactement ce que nous avions visité puisque la ville regorge de toute une ribambelle d’édifices imposants qui se ressemblent tous plus ou moins : Opéra, Palais Impérial,  le Parlement etc. et que souvent, nous passions devant sans même savoir ce que c’était.  Il y a également de nombreux musées (que nous n’avions pas eu le temps de visiter), de vieux bâtiments très bien entretenus ainsi que des cours intérieures, de calèches, de marchés de Noël, d’églises et de synagogues, de cafés, de boutiques “Mozart” (des chocolatiers). Vienne a un charme fou malgré le froid, la grisaille et les touristes venus en masse. En flânant dans la ville, nous avions parfois l’impression de nous retrouver 60 ans en arrière (surtout lorsque l’ont monte dans les vieux tramway!). La ville semble parfois terne, crispée, renfermée dans son prestigieux passé avec une Sissi omniprésente (même sur notre tête de lit).

Cette ville est tout sauf ennuyeuse. Il y avait tellement de choses à faire que nous ne savions pas où donner de la tête. On apprivoisait les lieux en déambulant au gré de notre humeur et des vitrines : chocolats, meubles Art nouveau, antiquaires… Toute la ville avait été décorée pour les fêtes de Noël qui approchaient. On voyait des avenues habillées de guirlandes sur des kilomètres et des kilomètres, des petits bonhommes de neiges, des cœurs ou des montgolfières accrochées aux arbres. On pouvait aussi observer des crèches de Noël dans des parcs, vitrines ou autres. Et les marchés de Noël, c’est pas ce qui manque à Vienne!

CIMG2004 CIMG2008
CIMG2011CIMG2022
D’ailleurs, Vienne est une ville à taille humaine où tout se visite à pied. Impossible de se perdre et c’est pas faute d’avoir essayé..! Nous avions beau essayer de découvrir d’autres quartiers mais tous les chemins nous ont mené à l’église de la Stephansplatz. C’était assez déconcertant. Mais quelle belle ville!

Pour le dîner petit détour au Schöne Perle, une cantine offrant des spécialités locales à des prix corrects avant d’aller swinger sur la piste. J’ai essayé le Sarma, un plat à base de viande hachée et riz, enroulé dans une feuille de laitue (je crois), le tout trempé dans une sauce acide et  servit avec des pommes de terres. Un délice! Puis direction le Flex, boîte sur les berges du Danube qui passe de la musique Electro. Pas du tout notre délire tant pour la clientèle (ils ressemblaient tous à des drogués) que pour l’ambiance (ils étaient en fait tous vraiment perchés) et la musique. Vous me direz pourquoi alors étions nous allé dans ce lieu si étrange? Nous y sommes allés par défaut, faute de ne pas avoir pu trouver Le Lutz sur la Mariahilferstrasse. Retour donc dans un super bar/boîte de la veille, le Gnadenlos pour une bonne et longue soirée…

Réveil difficile le lendemain où nous nous sommes levées à 10h30 (check out à 10h!) avant de nous diriger vers le fameux château de Schönbrunn. Les touristes s’étaient apparemment tous donnés rendez vous au même endroit, au même moment puisque le temps d’attente pour la visite du château était de 2h!!! Du (très) peu qu’on en a vu, c’est une merveille. On fait là un bond de 50 ans en arrière en ayant l’impression de revivre les films Sissi avec Romy. Mais bon, on a pas vu grand chose! On a tout juste eu le temps de trainer dans le centre ville une dernière fois et de voir les animations de rues avant de déjeuner et de nous diriger vers l’aéroport…

Frohe Weihnachten!!

10b7b-cimg2058

 

 

Advertisements

2 thoughts on “Wien

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s