Sharon Jones Etc.

C’est bien connu, Montréal accueille chaque année, des artistes musicaux internationaux dans ses salles, notamment les artistes soul/jazz/funk. C’est d’ailleurs ici que se déroule durant l’été, de nombreux festivals dont le très renommé festival de Jazz où de nombreux artistes viennent s’y produire. On notera par exemple Miles Davis, Ray Charles, Ella Fitzerald, James Brown dans les année 80; BB King, Dee Dee Bridgewater dans les années 90 ou encore Norah Jones, Michael Bublé et Stevie Wonder plus récemment. Mardi 10 Mai, ce fut Sharon Jones entourée de ses Dap Kings, machine funk implacable composée de 11 musiciens hors paire, qui étaient présent au Métropolis. Petit avant goût du festival de jazz qui commencera le 25 Juin 2011.
A 20h00 tapantes, les Black Joe Lewis & The Honeybears – première partie du concert – arrive sur scène pour chauffer la foule. Bon choix de groupe puisque Black Joe Lewis & The Honeybears, formation américaine de 8 musiciens, restituent à merveille le rhythm & blues originel. A l’écoute des premières notes, on pense en premier lieu à Wilson Pickett. Le chanteur a une voix incroyablement suave. Le mélange des saxophones et des trompettes aux guitares électriques rendent leurs mélodies dynamiques et donnent une patate folle. Le tout est interprété de manière magistrale, avec beaucoup de spontanéité. Une très bonne découverte…
 
A 21h00, les Dap Kings entrent en scène. Ce groupe est né dans la moitié des années 90, de la rencontre de musiciens New Yorkais tous férus de soul, de funk et de rhythm and blues. Aux premiers sons du saxophone, le temps semble s’arrêter et une ambiance très particulière s’installe (les poils de mes avants bras se sont instantanément dressés). Les musiciens ont une classe folle, du talent à revendre et un charisme incroyable. Petite présentation rapide de chacun des musiciens et des choristes (qui sont tout aussi talentueuses que Sharon elle même) avant de voir arriver sur scène la reine du funk.
La chanteuse, originaire d’Augusta en Géorgie, a une imposante présence scénique et possède une voix à la fois douce et rauque afin de captiver le public. Nous avions pu entendre quelques uns de ses grands tubes tels que “100 Days, 100 Nights”, “I Learned the Hard Way” ou encore “Window Shopping”. Sharon Jones, véritable panthère au tempérament survolté, n’a pas hésité tout le long de son concert à faire monter sur scène des personnes du public pour esquisser avec eux les légendaires pas du boogaloo. Le show aura duré en tout, plus de 2h30. Autant vous dire qu’on en a eu pour notre argent!

Prochain concert: The Roots le 2 juillet prochain!

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s